Romain Dumas à deux marches du bonheur à Daytona
Romain Dumas à deux marches du bonheur à Daytona
En terminant 3ème des 24 Heures de Daytona disputées le week-end dernier, le pilote alésien d’endurance était à deux doigts de réussir son pari.
 

Romain Dumas associé à son copain Loïc Duval ainsi qu’à Colin Braun et John Bennet, a remporté dimanche soir la 3e place des 56ème 24 Heures de Daytona disputées sur le territoire américain. Il pilotait une Oreca-Gibson engagée par l’écurie américaine Core Autosport.

La performance est d’autant plus significative que la “petite” LMP2 talonne dans le même tour, les deux Cadillac catégorie DPi qui se sont disputées la victoire au général, remportée par l’équipage formé de Christian Fittipadi, Joao Barbosa et Filipe Albuquerque.

Pour le pilote alésien, cette nouvelle expérience est riche d’enseignements et surtout d’encouragements. « C’était une bonne course. Nous avons roulé très fort du début à la fin. Cette expérience nous incitera à revenir pour gagner» commente Romain Dumas à l’issue de l’épreuve.

Il faut dire que le double vainqueur des 24 Heures du Mans poursuit l’ambitieux projet d’inscrire sur sa carte de visite, l’ultime course d’endurance qui manque à son palmarès. En effet l’Alésien a déjà accroché, à son tableau de chasse outre l’épreuve mancelle, les 24 Heures du Nürburgring et les 24 Heures des Spa. Avec Daytona, “la passe de 4” ferait entrer un peu plus le pilote cévenol dans la riche histoire de l’Endurance automobile.

Une saison qui débute au mieux pour l’Alésien qui a un programme très chargé pour les mois à venir.

Toujours aussi déterminé, Romain Dumas vient de signer une belle 3e place aux 24 Heures de Daytona aux USA.

 
mardi 30 janvier 2018
 
 
 
A lire aussi...
20 et 21 janvier : Alestrem, le spectacle mécanique au rendez-vous
L’Etoile de Bessèges frappe à notre porte
Ce dimanche 11 février, Alès Agglo lance son 1er Challenge courses sur route
Tony Gallopin décroche son étoile
Romain Dumas à deux marches du bonheur à Daytona
La 4e édition d'Alestrem a livré toutes ses promesses