Deux Alésiennes parmi les Gazelles
  • image
    Deux Alésiennes parmi les Gazelles
 
Deux Alésiennes parmi les Gazelles
Cendrine, d’Alès, et Karine, de Saint-Martin-de-Valgalgues, tentent de réunir le budget nécessaire à leur participation au Rallye des Gazelles 2018. Portrait.
 

C’est un rêve qui est en passe de se réaliser pour ces deux passionnées de sports mécaniques. Cendrine Jouannet et sa copine Karine Espérandieu font des pieds et des mains pour participer, en mars prochain à Nice, au Rallye des Gazelles. Une épreuve 100 % féminine qui ne fait pas appel à la vitesse, mais plutôt à la finesse : « Cette course ne se dispute pas contre le chrono, mais demande une grande précision de navigation » insiste Cendrine. D’ailleurs, ce rallye est normé ISO 14001 en raison de son faible impact sur l’environnement.

Un rallye qui se court “à l’ancienne”

Mais avant de fouler le sable marocain que Karine connaît bien pour l’avoir souvent parcouru, il faut tout d’abord réunir 30 000 € de budget. « Nous voulons avant tout représenter les entreprises du bassin d’Alès. C’est pourquoi nous démarchons en premier lieu des partenaires locaux » explique la jeune femme.

Déjà, première bonne nouvelle, la voiture – une Toyota HDJ 80 – les attend au garage. C’est la propriété personnelle de Jacky Maurin, de “RAFM St Martin de Valgalgues”.

Maintenant, il faut continuer à chercher d’autres partenaires : « On ne va pas cesser le travail pour y parvenir » lâche Cendrine très motivée, comme son amie, par ce challenge particulier.

Après avoir bouclé leur budget, l’équipage devra participer à deux stages obligatoires de conduite et d’orientation. « Le Rallye des Gazelles, ça se court “à l’ancienne”, sans GPS, juste avec une boussole et un compas » s’enthousiasme Cendrine.

Du 16 au 31 mars prochain, parmi les 320 concurrentes, les habitants de l’Agglo pourront suivre la progression des deux Alésiennes au cœur “gros comme ça”.

Association Gazz’Elles 30

Une opération humanitaire

À travers leur association Gazzz’elles 30, les deux jeunes femmes veulent aussi participer à une action humanitaire en apportant des lunettes pour les populations marocaines. Très sensible à cette cause, car elle même atteinte d’un glaucome qui peut conduire à la cécité, Cendrine Jouannet explique : « En France, nous avons la chance d’avoir des verres et des montures de qualité. Alors videz vos tiroirs et donnez-nous celles qui ne vous vont plus. Y compris les lunettes solaires » disent à l’unisson les deux jeunes femmes.
Leur projet durant ce rallye est de sensibiliser les populations marocaines à cette maladie génétiquement transmissible, ainsi qu’aux syndromes visuels liés aux effets du soleil.

 
mardi 05 septembre 2017
 
 
 
A lire aussi...
Alès Trêm : encore plus de spectacle ce week-end
46e Rallye du Gard-Alès Agglomération : 4 courses en 1
Historique : Romain Dumas décroche une 3e victoire à Pikes Peak
Fin d’année réussie pour le centre équestre d’Alès
Championnats du monde de hip-hop : l’association All’Style est qualifiée
Le centre nautique Toboggan est fermé jusqu’au 8 septembre
Portes ouvertes au Rugby Club Cévenol ce samedi