BD/Cinéma : “La Grande Guerre vue par le 9e art”
  • image
    Exposition Grande Guerre 1914-1918
  • image
    Exposition Grande Guerre 1914-1918
  • image
    Exposition Grande Guerre 1914-1918
 
BD/Cinéma : “La Grande Guerre vue par le 9e art”
En partenariat avec le Festival Cinéma d’Alès-Itinérances, le musée du Colombier présente l’exposition “Fragments d’une guerre dessinée” du 16 mars au 18 juin. Neuf auteurs de bande dessinée exposent leur vision de la Première Guerre mondiale.
 

L’exposition “Fragments d’une guerre dessinée” vous plonge dans l’univers graphique de neuf auteurs, tout en déroulant l’histoire chronologique du premier conflit mondial aux 18,6 millions de pertes humaines.
Passant par l’assassinat, à Sarajevo, de l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et de son épouse, par la mobilisation, par la bataille de la Somme, puis celle de Verdun, par l’armistice et jusqu’à l’après-guerre et ses “gueules cassées”, planches et dessins originaux sont exposés aux côtés des sources et documents d’archives qui les ont inspirés.

Les neuf auteurs présentés

  • Charlie Adlard et Robbie Morrisson au scénario sont les auteurs de La Mort blanche, une œuvre originale en noir et blanc qui s’appuie sur « la mort blanche », ces avalanches que déclenchent les coups de canon dans les Alpes italiennes.
  • Kris au scénario et Maël au dessin pour la série Notre Mère la Guerre, une enquête policière au cœur de la Grande Guerre.
  • Delphine Priet-Mahéo dessine, sur un scénario d’Aurélien Ducoudray, Gueule d’amour, une œuvre au crayon de bois sur l’histoire des gueules cassées, ces soldats survivants, défigurés par la guerre.
    Fondation des Gueules cassées
  • Henrik Rehr, dessinateur danois, plonge avec L’homme qui changea le siècle, dans le destin de Gravilo Princip, l’assassin de l’archiduc François-Ferdinand, événement déclencheur de la Première Guerre mondiale.
  • Joe Sacco a réalisé un livre panorama de 7 mètres de long sur le 1er jour de la bataille de la Somme.
  • Tardi, Jacques de son prénom, est un auteur unanimement reconnu pour son travail depuis plus de trente ans. Auteur engagé, Tardi est un virtuose du noir et blanc, des monstres et de la guerre. Ses œuvres sont sans concession : fusillé pour l’exemple, souffrances des poilus, vies défaites…
  • David Vandermeulen a réalisé un ambitieux portrait de Fritz Haber, prix Nobel de chimie en 1918, inventeur du gaz moutarde. Un récit entre documentaire et suggestion graphique et poétique.
    Un partenariat BD/Cinéma
    Vincent Marie, commissaire de l’exposition, est historien et réalisateur du documentaire Là où poussent les coquelicots, projeté au Festival Itinérances durant trois séances scolaires. Spécialiste de l’histoire culturelle et médiatique de la bande dessinée, cet enseignant officie au lycée Philippe-Lamour (Nîmes) et à l’Université Paul-Valéry (Montpellier III). Son film pose la question « D’où viennent les images de la Première Guerre mondiale qui hantent notre imaginaire ? » et s’appuie sur le travail défendant l’idée que les auteurs de bande dessinée utilisent les mêmes documents d’archives que les historiens, Vincent Marie nous plonge au cœur au cœur de l’histoire redessinée par les auteurs.

Quelques liens sur la Première Guerre mondiale

• Site officiel du centenaire www.centenaire.org

• Les images d’archives centenaire-14-18.ecpad.fr

Portrait vidéo de Jacques Tardi, Autour de la Grande Guerre

 
vendredi 17 mars 2017
 
 
 
A lire aussi...
Miss Alès 2017 : réservez votre place pour la soirée d'élection le 18 février
Un one-man show à l’École des Mines d'Alès ce lundi
47e Étoile de Bessèges, le 5 février à Alès
Miss Alès 2017 : qui succèdera à Laura Coin ?
Du 14 au 19 mars : défiez la gravité !
Présentation des cartels et spectacles tauromachiques de la Feria d'Alès 2017
BD/Cinéma : “La Grande Guerre vue par le 9e art”