Léopold Survage : mouvement, couleur et modernité
  • image
    L'exposition consacrée à Léopold Survage a été dévoilée ce mercredi 5 juillet au musée PAB
  • image
    L'exposition consacrée à Léopold Survage a été dévoilée ce mercredi 5 juillet au musée PAB
  • image
    L'exposition consacrée à Léopold Survage a été dévoilée ce mercredi 5 juillet au musée PAB
 
Léopold Survage : mouvement, couleur et modernité
Du 6 juillet au 15 octobre, découvrez au musée PAB l’exposition itinérante de cet artiste abstrait puis cubiste dont l’innovation artistique a fait date.
 

Léopold Survage : abstrait ou cubiste ?

L’exposition itinérante Léopold Survage, abstrait ou cubiste ? propose au public une rétrospective de 50 œuvres de cet artiste russe, naturalisé français, disparu en 1968, et figure majeure des mouvements de l’abstraction et du cubisme. « Ce projet est une coproduction que nous préparons depuis deux années » précise Carole Hyza, conservateur des musées d’Alès Agglomération.

Initiée par le musée Ianchelevici (La Louvière, Belgique), l’exposition rassemble des œuvres de musées français et belges et de collections privées. « Notre musée est propriétaire de seize œuvres de Survage. Toutes seront exposées cet été à Alès et quatre d’entre elles voyageront durant 13 mois en France et en Belgique. » Vous pouvez visiter librement l’exposition, mais les visites guidées organisées par le musée sont l’occasion d’approcher les œuvres de Survage avec une compréhension plus précise de son travail et de son histoire. « Cependant, la peinture de Léopold Survage est colorée, chaleureuse. C’est un réel plaisir visuel, rendant son œuvre très accessible » soutient Carole Hyza.

L’étape alésienne consacrée au livre d’artiste

L’étape alésienne de cette exposition itinérante aborde plus particulièrement le livre d’artiste. Pierre André Benoit et Survage se rencontrent pour une première publication en 1946. Commence entre les deux artistes une longue période d’amitié. La généreuse contribution de la Bibliothèque Nationale de France vous offre la possibilité de découvrir quelques belles publications de l’artiste.

Un précurseur méconnu

L’invention en 1912 des Rythmes colorés a fait de Léopold Survage l’un des premiers peintres abstraits. La Première Guerre mondiale voit son projet avant-gardiste de film abstrait en couleur refusé par la Gaumont. Il reste néanmoins l’un des précurseurs méconnus du cinéma expérimental. Après la guerre, sa peinture opère une mutation. Là encore, l’artiste innove en donnant au cubisme des œuvres chaleureuses, colorées et, chose rare, des paysages.

En pratique

  • Ouvert tous les jours (sauf le 14 juillet), du 6 juillet au 3 septembre, de 11h à 18h.
  • Entrée payante : 5 € / 2,5 € / Gratuit
  • Visites guidées du lundi au samedi à 15h, du 6 juillet au 2 septembre (sauf le 15 juillet)
  • Rue de Brouzen, quartier de Rochebelle, Alès
  • Tél. 04 66 869 869
 
jeudi 13 juillet 2017
 
 
 
A lire aussi...
Festival Cinéma d’Alès-Itinérances : votre programme de ce lundi
Festival Cinéma d’Alès-Itinérances : votre programme de ce mardi
Festival Cinéma d’Alès-Itinérances : votre programme de ce mercredi
Festival Cinéma d’Alès-Itinérances : votre programme de ce dimanche
Festival Cinéma d’Alès-Itinérances : votre programme de ce samedi
Le 35e Festival Cinéma d’Alès-Itinérances fait un carton plein
19 spectacles pour la 19e édition de Cratère Surfaces du 4 au 8 juillet