Vigilance jaune “grand froid” émise par Météo France pour le Gard
Vigilance jaune “grand froid” émise par Météo France pour le Gard
 

Émis le : mardi 17 hanvier 2017 à 10h15 par Météo-France

Bulletin de vigilance : http://vigilance.meteofrance.com/Bulletin_sans.html?a=dept30&b=2&c=

Risques sanitaires liés au grand froid

C'est un épisode de temps froid caractérisé par sa persistance, son intensité et son étendue géographique. L'épisode dure au moins 2 jours et les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières.

Le grand froid, le vent glacé, la neige sont des risques météorologiques qui ne doivent pas être négligés. Ils peuvent entraîner des dommages pour le corps humain voire être néfastes surtout pour les personnes fragiles ou souffrant de certaines pathologies. Leurs effets sont insidieux et peuvent même passer inaperçus.

Les bons réflexes en cas de grand froid

http://www.gard.gouv.fr/Actualites/Grand-Froid-adoptez-les-bons-reflexes

Pour lutter contre ces risques, il faut donc être très vigilant. Quelques conseils pratiques qui préconisent de :

  • Limiter les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque car le froid demande des efforts supplémentaires à l'organisme et notamment au cœur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement. Ainsi, il est préférable de limiter les efforts physiques même lorsqu'on est en bonne santé.
  • Être particulièrement vigilant avec les nourrissons et les enfants. Eviter de sortir sauf nécessité impérative. Au porte-bébé qui pourrait comprimer ses membres et entraîner des gelures, préférez le landau, la poussette ou encore les bras afin qu'il puisse bouger pour se réchauffer
  • S'habiller très chaudement en protégeant notamment mains, pieds, tête et cou.
  • Prendre régulièrement des nouvelles auprès des personnes qui vivent seules ou en appelant le 115 pour les personnes sans abri.

Chaque année des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid.
Sont en cause :

  • les maladies liées directement au froid : gelures, hypothermie qui sont responsables de lésions graves voire mortelles,
  • l'aggravation de maladies préexistantes (notamment cardiaques et respiratoires),
  • le risque accru d'intoxication au monoxyde de carbone dû au dysfonctionnement d'appareils de chauffage.

Les intoxications par le monoxyde de carbone ou CO sont la première cause de mortalité par toxique en France. Ce gaz vient des appareils de chauffage ou de cuisson qui fonctionnent au gaz, bois, charbon, essence, fuel ou éthanol.

Le monoxyde de carbone est d'autant plus dangereux qu'il est non décelable : invisible, inodore et non irritant pourtant son effet est toxique.

Ces intoxications se produisent principalement lorsque des installations de chauffage ou de production d'eau chaude sont non conformes, vétustes, mal entretenues ou utilisées de façon inappropriée. La gravité de l'intoxication est fonction de la concentration de CO dans l'air et de la durée d'exposition.

Maux de tête, nausées, vomissements sont les symptômes qui doivent alerter.

PRATIQUE : il vous est conseillé de protéger vos compteurs d'eau contre le gel.

Quels sont les gestes qui peuvent nous sauver la vie ?

  • Avant chaque hiver, il est très important de faire appel à un professionnel qualifié qui fera l'entretien et la vérification de toute l'installation de chauffage et de production d'eau chaude ainsi que les conduits de fumée.
  • Ne boucher jamais les ouvertures qui permettront à l'air de circuler et aérer votre logement 10mn par jour. Tous les appareils à combustion ont besoin d'air pour bien fonctionner. Les chauffages d'appoint (poêles à pétrole par exemple) ne doivent jamais fonctionner en continu (2 heures en continu au maximum).
  • Ne jamais laisser un moteur à explosion tourner dans un lieu mal ventilé (voiture dans un garage, groupe électrogène...).
  • Enfin, il existe sur le marché français des détecteurs de monoxyde de carbone à usage domestique. Ils doivent répondre à la norme CE et EN 50291.
  • Ces détecteurs de monoxyde de carbone opèrent par électrochimie : une solution chimique réagit au contact du monoxyde de carbone dès qu’un seuil critique a été franchi. Il est recommandé d'installer des détecteurs de monoxyde de carbone dans les pièces où se trouvent les appareils à combustion et à minima 2 par logement voire plus en fonction de la configuration de l'habitation.

Ces recommandations sauvent des vies. N'hésitez pas à partager ces informations avec les personnes de votre entourage. Cela ne coûte rien et permet surtout d'éviter que de nouvelles victimes soient intoxiquées ou tuées par ce gaz asphyxiant indétectable.

 
mardi 17 janvier 2017
 
 
 
A lire aussi...
Bonne année 2017 ! Rendez-vous le 18 janvier au Parc des Expositions pour la cérémonie des vœux
Vigilance jaune “grand froid” émise par Météo France pour le Gard
Philippe Cuillé, empresa des arènes d'Alès est décédé
Alès Agglo signe le 2ᵉ contrat de ruralité du Gard
Alerte orange canicule
Cano’écolo : six ados au fil de l’eau pour une action citoyenne
Lancement des travaux de Mairie Prim’ : vers un accueil du XXIe siècle