Vœux de l’Agglo : « Plus forts ensemble »
  • image
    Max Roustan, président d’Alès Agglomération, a accueilli les habitants, les décideurs et les élus du territoire mercredi 18 janvier, à partir de 18h.
  • image
    2 000 personnes ont assisté aux premiers vœux d’Alès Agglomération, passée de 50 à 73 communes au 1er janvier.
  • image
    2 000 personnes ont assisté aux premiers vœux d’Alès Agglomération, passée de 50 à 73 communes au 1er janvier.
 
Vœux de l’Agglo : « Plus forts ensemble »
Mercredi 18 janvier, devant quelque 2 000 habitants du territoire, le président Max Roustan a vanté les atouts de la nouvelle Agglo à 73 communes. Sur une note avant tout collective.
 

Retour sur la cérémonie des vœux 2017

« “Plus forts ensemble”, ce n’est pas qu’un vœu ou un simple slogan inscrit sur une affiche, c’est pour moi une conviction profonde ». Max Roustan, président de la nouvelle Alès Agglomération (passée de 50 à 73 communes le 1er janvier dernier) a affirmé nettement sa volonté de travailler en symbiose avec les 113 conseillers communautaires et les 72 maires de l’agglomération : « Je souhaite que nous poursuivions ce travail de coopération nécessaire à un développement harmonieux de notre territoire » a-t-il indiqué lors de ces premiers vœux de la nouvelle Agglo, organisés au Parc des Expositions d’Alès Agglomération, à Méjannes-lès-Alès.

Sous l’affiche proposant donc le slogan “Plus forts ensemble”, devant les 72 maires étroitement groupés sur la scène, Max Roustan a décliné les nombreux atouts d’une agglomération de 131 000 habitants, qui est la 5e de la région Occitanie et la 29e plus grande Agglo de France. Des atouts touristiques, économiques et de qualité de vie, comme l’a montré le très beau film de présentation réalisé pour l’occasion par la Direction de la Communication de l’Agglo :

Le film diffusé lors des vœux du président

La fusion, une chance pour le territoire

« Transformons cette fusion forcée en une chance pour notre territoire ! » lançait le président, avec son tempérament profondément optimiste. Et de lister les atouts paysagers (Mont Lozère, Cévennes, vallées des Gardons, Gardonnenque, Mont Bouquet, …), touristiques (Bambouseraie de Prafrance, Train à Vapeur des Cévennes, châteaux de Portes et d’Aujac, village de Vézénobres, lac des Camboux, nombreux musées, …) et économiques (2e meilleure Agglo de France pour entreprendre, 2e pôle industriel d’Occitanie, labels agricoles et viticoles pour les produits du terroir, …) de ce territoire qui ne demande qu’à décoller.

« La tâche à accomplir est exaltante et les attentes nombreuses. C’est pourquoi nous allons nous atteler à faire évoluer notre Projet de territoire pour qu’il colle au mieux aux attentes de cette nouvelle agglomération et à celle de ses élus, afin, ensemble, de co-construire notre avenir. »

 
jeudi 19 janvier 2017
 
 
 
A lire aussi...
Max Roustan est réélu président d’Alès Agglomération
Vœux de l’Agglo : « Plus forts ensemble »
Philippe Cuillé, empresa des arènes d'Alès est décédé
Alès Agglo signe le 2ᵉ contrat de ruralité du Gard
Le Gard placé en vigilance orange "vent" à partir de samedi 4h
Cartes d’identité : du nouveau pour les demandes
Le 19 mai, faites la fête avec vos voisins